/ Non classé

Prolongation partielle du sur-amortissement, le Gouvernement passe des paroles aux actes.

C’est une annonce suivie d’effet… Après l’engagement de Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat à l’industrie, de dissocier la date d’éligibilité au dispositif de sur-amortissement de celle de l’application du dispositif, après la confirmation par le Premier Ministre que cette mesure serait examinée dans le cadre du PLFR2016, l’amendement a été adopté.

/ On en parle

Christophe Sirugue :  » les enjeux de modernisation de leur appareil productif, les enjeux d’innovation, sont des enjeux impératifs »

Le secrétaire d’Etat à l’industrie, Christophe Sirugue s’est félicité, à l’occasion du salon Convergence Industrie du Futur à Villepinte du succès du programme de modernisation des PME et ETI industrielles françaises, dans le cadre du projet Industrie du Futur précisant que celui-ci avait « dépassé les objectifs ». Il a également invité les entreprises à interroger leur manière d’adapter la production française dans un contexte d’une double révolution : numérique et écologique et à moderniser et leurs outils de production.

/ Non classé

Suramortissement : une mesure en sursis ?

Le SYMOP, Syntec Numérique et le Gimelec, qui connaissent les besoins des industriels et mesurent l’efficacité du suramortissement ne peuvent s’y résoudre. Dans une lettre ouverte adressée ce jour au Président de la République et diffusée à la presse, ils s’interrogent ouvertement le Président de la République : « Monsieur

/ Non classé

Robotisation : « plus que le volume d’emplois, ce sont le contenu et l’organisation du travail qui seront transformés »

L’Opinion, partenaire régulier des journées de l’économie (JECO) ouvre ses colonnes aux économistes. Hier, c’était au tour de Louisa Tubal, Cheffe de projet au sein de la Fabrique de l’industrie, de donner sa vision de l’avenir des emplois industriels confrontés à la « robotisation ». Un message clair : à l’opposé des cris d’alarmes et révélant de réelles opportunités pour l’économie et les salariés.