/ Non classé, On en parle

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de robots en France ?

« Pourquoi n’y a-t-il pas plus de robots en France ? Le constat peut sembler paradoxal pour un pays en avance en matière de productivité. Et surtout dont le système fiscal et règlementaire est supposé pénaliser le travail ». C’est à cette question que tente de répondre Olivier PASSET, Directeur des synthèses économiques chez Xerfi.

A l’occasion d’une vidéo de décryptage, Olivier PASSET rappelle le retard des industriels français en matière de robotique. 75 robots pour 10 000 salariés en France contre 170 en Allemagne ou 126 en Italie. Un paradoxe pour un pays dont la fiscalité du travail reste supérieure en France.

Selon l’économiste, deux raisons principales pourraient freiner les industriels français à investir dans des robots :

  • Il y a en France trop peu d’entreprises de tailles intermédiaires. Un robot est d’autant plus rentable qu’il est amorti sur un gros volume et que les contraintes financières liées à la modernisation de l’outil productif sont souvent trop importantes pour les petites entreprises ;
  • La France préfère encore aller chercher de la main d’œuvre bon marché, hors de ses frontières.

L’économiste pointe la persistance en France d’une combinaison productive ancienne qui pénalise l’emploi résidant. Or faire le choix de la relocalisation c’est aussi souvent faire le choix de la robotisation.

Un constat partagé par le Symop qui, à travers son initiative Robotcaliser, a fait la démonstration que la robotisation du tissu industriel pouvait-être synonyme de création de valeurs et d’emplois en France.

Ecouter la vidéo ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *