/ On en parle

l’obsolescence du parc industriel français, un frein à l’exportation

La production manufacturière française est aujourd’hui égale à celle de 1993. C’est le constat que dresse le journaliste économiste Guillaume de Calignon dans « les Echos » en date du 10 août dernier. La production aurait donc reculée de 10% entre le deuxième trimestre de cette année et la même période de 2007.

Une situation que le journaliste explique à la fois par la crise de subprimes et ses conséquences sur l’économie comme par des paramètres spécifiques à la France : surcoût du travail et déficit de productivité, rappelant l’analyse de Patrick Artus, chef économiste de Natixis

selon qui : « le niveau de gamme et le degré de modernisation du capital de l’industrie sont faibles ». Un constant partagé par le Symop dans son « Manifeste pour l’investissement productif » à redécouvrir ici.

Cette situation pèse naturellement sur la capacité des entreprises françaises à exporter dont les produits sont à la fois moins compétitifs que ceux de leurs concurrents européens tant au niveau financier que d’un point de vue qualitatif. Conséquence, l’Hexagone compte environ 125.000 entreprises exportatrices contre plus de 300.000 en l’Allemagne, 210.000 en Italie et 145.000 en Espagne.

L’article entier est à lire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *