/ On en parle

Allemagne, quand l’industrie (et la robotisation) va, tout va !

A l’occasion de la Foire Automatica de Munich, les ETI allemandes Festo, Schunk ou Kuka ont annoncé avoir doublé leurs ventes en 10 ans.

La Fédération internationales des robots (IFR), y a présenté des projections de croissance des ventes mondiales de robots de 12 % par an jusqu’en 2019.Le VDMA, fédération allemande de la machine-outil, estime elle que le chiffre d’affaires  de la filière devrait atteindre à 13,7 milliards d’euros en 2017.

Avec 189.400 unités installées (+42 % en dix ans), l’Allemagne possède le cinquième parc au monde avec l’industrie automobile comme premier acheteur.

Ce très fort taux d’équipement de la première économie européenne, mis en relation avec un taux de chômage très faible (5,6%)  est pour le VDMA la preuve que l’on peut automatiser sans destruction d’emploi.

En Allemagne la population active pourrait diminuer de 10 millions d’ici à 2040, souligne la fédération. Pour elle, la robotique et l’automatisation joueront un « rôle clef » pour adapter le pays à cette situation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *