/ Chiffres clés, On en parle

Rapport Annuel 2014. Le CNI fait de la relance de l’investissement industriel une priorité nationale

Le Conseil National de l’Industrie (CNI) vient de rendre public son rapport annuel pour l’année 2014. Il a été présenté à la presse par Jean-François Dehecq, vice-président, le 16 juin dernier.

Si le conseil relève un retour au premier plan de la question industrielle chez les pouvoirs publics, il souligne néanmoins la nécessité de développer une politique industrielle plus transversale afin de « gagner en cohérence et en efficacité« . Pour ce faire, quatre objectifs sont proposés :

  • la relance de l’investissement industriel et la modernisation de l’outil de production;
  • une politique de formation technologique et professionnelle, initiale et continue, à la hauteur des enjeux;
  • la compétitivité des entreprises industrielles, notamment ses composantes coût de l’énergie et coûts administratifs;
  • le renforcement du tissu industriel des ETI, PME et TPE.

rapportannuel2014Modernisation de l’appareil productif : une priorité nationale

Le rapport rappelle ainsi  ; « qu’une étude commanditée par le SYMOP et GIMÉLEC dresse un bilan sévère de l’état de l’outil de production français : entre 2002-2012 l’investissement industriel en Allemagne a progressé de 12 Mds € par an en moyenne tandis qu’en France l’investissement industriel baissait de 5 Mds € par an« .

Reprenant les chiffres et les graphiques de cette étude le CNI développe: « C’est surtout la baisse du nombre d’équipements industriels de moins de quinze ans qui est préoccupante. Il a diminué en France de 10 000 unités entre 1998 et 2013 alors qu’il progressait en Allemagne de 95 000. Cet indicateur est notamment révélateur de la capacité des entreprises à fabriquer des produits complexes et à plus forte valeur ajoutée« .

Le message est clair. La relance de l’investissement industriel est une condition sine qua non à l’indispensable modernisation de notre appareil productif.

Amortissement des investissements industriels. Une mesure attendue qu’il sera nécessaire de prolonger. 

Le Conseil soutien le sur-amortissement fiscal pour les nouveaux investissements productif entre avril 2015 et avril 2016, mais juge que cette mesure, prévue pour un an, « gagnerait à être allongée« . Le Conseil appelle à sa prolongation, au moins pour une année supplémentaire, « si les premiers mois produisent des effets positifs« .

Pour autant, une réserve est émise : les PME industrielles en situation déficitaire ou avec un résultat quasi nul, qui connaissent de réelles difficultés souvent par manque d’investissement et par retard de modernisation, ne seront pas touchées par cette mesure. « Or ce sont aussi celles qu’il faut soutenir, car leur survie en dépend. Un dispositif de soutien ciblé sur ces entreprises est à envisager » conclut le CNI.

La réindustrialisation Française en 5 chantiers stratégiques

Enfin, afin de poursuivre son travail de recommandation aux pouvoirs publics, le CNI retient 5 axes de travail prioritaires :

  • l’emploi, la formation et le recrutement dans les métiers industriels,
  • la transformation numérique de l’industrie,
  • l’économie circulaire,
  • l’articulation des actions des comités stratégiques de filière nationaux avec les territoires,
  • l’amélioration de l’accès des entreprises industrielles à la commande publique.

Vous pouvez retrouver ce rapport ici, ainsi qu’un document relatant l’avancement des plans d’actions des contrats de filière au premier trimestre 2015 ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *